Contributions de TVD au PPA de l’aire toulonnaise

Contributions de TVD au Plan de Protection de l’Atmosphère de l’aire toulonnaise

Association Toulon Var Déplacements à Monsieur Jean Luc VIDELAINE
C/O Café Cultures Préfet du Var
24 rue Paul Lendrin Bd. Du 112ème régiment d’infanterie
83000 Toulon CS 31209 83070 Toulon cedex
12 octobre 2017
LRAR 12.10.17

Objet : 3e Comité de suivi du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’agglomération de Toulon.
Monsieur le Préfet,
Le conseil d’état par décision n° 394254 du 12 juillet 2017, enjoint à l’état de revoir les Plans de
Protection de l’Atmosphère en vue de satisfaire les normes de réduction d’oxydes d’azote et de
particules fines.
Notre association agit pour la promotion des transports et déplacements propres dans le cadre d’une
association agréée pour la protection de l’environnement. Nous sommes donc très sensibilisés à la
qualité de l’air sur notre agglomération et le département. Raison pour laquelle nous participons
depuis le début aux comités de suivi du PPA 83.
En s’appuyant sur le dernier rapport émis en 2016, des mesures prises et actions engagées dans ce
PPA, nous vous adressons ci- après nos principales observations concernant notre domaine de
compétence :
Rubrique Trafic routier : on peut lire « optimisation du trafic », qui ne vise qu’à gérer le flux
actuel de véhicules et aucunement à réduire le nombre de véhicules de l’agglomération,
réduction qui seule peut amener à une réduction significative de la pollution liée aux
moteurs thermiques.
On ne retrouve aucune décision dans ce sens, en particulier aucun projet de réduction du nombre de
voies de circulation automobile pour laisser la place à des infrastructures traversantes est-ouest de
type, voies cyclables (loi LAURE), voies vertes ou zones de partage. Le PDU 2015-2025 de TPM ne
prévoit qu’une réduction légère en pourcentage et nullement en nombre de voitures. (qui reste au
même niveau)
– Rubrique PDE, PDES, PDA : nous souhaitons connaître les établissements contributeurs avec
leurs réalisations concrètes. En particulier, parc vélos sécurisés et couverts, primes de
déplacements, participation aux études de voies sécurisées pour les déplacements des
employés ou des scolaires. Le Technopole de la Mer à Ollioules, n’a pas donné le bon
exemple en ne réalisant pas la jonction sécurisée vers La Seyne.
– Véhicules électriques : effectivement sur le territoire beaucoup de régions sont maintenant
équipées. Mais sur Toulon, à ce jour, nous déplorons l’absence de stations publiques de
recharge.
– Itinéraires cyclables : malgré quelques efforts dispersés, aucun schéma complet n’existe pour
la traversée de Toulon Est-Ouest ou pour un trajet gare – port et sur le plan départemental, le
Var ne s’est pas engagé dans le projet européen EV8 ni dans le projet de la voie du littoral
V65, malgré des promesses et sur une voie qui est déjà très fréquentée et le serait davantage
si elle était sécurisée en continu.
– Toulon est pourtant adhérente au club des villes et territoires cyclables ! malgré cela le PDU
de TPM 2015-2025 ne s’est fixé que 3% de déplacements à vélo. Pourcentage très inférieur
aux villes de même strate.
– Emissions polluantes des ports : la nouvelle directive européenne du 18.1.2017 prévoit les
mesures des oxydes de soufre qui ne sont plus faites à Toulon. Or les bateaux utilisent des
diesels très chargés en soufre et polluent largement lors de leurs escales. Nous demandons
avec d’autres associations le respect de la réglementation et l’installation de prises
électriques, de même que l’augmentation des navettes électriques.
– Flottes électriques : Quelles sont les entreprises respectueuses des normes ? Qu’en est-il
pour le réseau Mistral ?
– Améliorer les performances des poids Lourds : Dur problème, malgré les améliorations
techniques, un poids lourd émet 10 à 15 fois plus d’oxyde d’azote qu’une voiture. Toulon
est particulièrement concerné avec 1 million de PL/an traversant par les tunnels. Seule une
réduction de leur nombre serait valable.
– Transport en commun : TPM prévoit la mise en place de 2 BHNS pour couvrir le besoin de
déplacements de la population. Or un bus émet 10 fois plus de N0x qu’une voiture, il faudrait
donc arriver à un taux de remplissage satisfaisant et pour cela inciter vraiment à un report
des habitudes par les habitants.
– Les bus hybrides ne réduiront que partiellement les taux de pollution en particulier pour les
oxydes d’azote.
Qualité de l’air : de nombreuses villes se sont déclarées « villes respirables » et veulent
mettre en application des Zones de Circulation Restreinte en cas de pollution par l’utilisation
de la vignette CRIT’AIR. Nous déplorons que Toulon se soit abstenu.
Toulon est en défaut de mesures des Particules très fines PM 2,5 (les plus dangereuses)
depuis 3 ans suite au dysfonctionnement et à la fermeture de la station Chalucet. Désormais
ces mesures seront réalisées à la station Claret. Or depuis l’ouverture du 2e tube du tunnel,
des mesures devaient être refaites aux embouchures ouest et surtout est (zones
d’embouteillages répétitifs, ou sous le vent) pour estimer la pollution des populations vivant
dans ces secteurs en particulier les zones de la Rode ou de Ste Musse. Nous demandons que
de telles mesures soient réalisées par AIR PACA pour les NOx, les PM10 et 2,5.
En conclusion, nous demandons :

– Qu’un projet de réduction du nombre de voies de circulation automobile soit réalisé pour
laisser la place à des infrastructures traversantes est-ouest pour des voies cyclables, voies
vertes, zones de partage.
– Que des propositions soient faites pour réduire le nombre de PL traversant Toulon (fret
ferroviaires, trajets maritimes, circuits courts…)
– Que le projet de transport en commun prouve réellement son impact positif sur
l’amélioration de la qualité de l’air.
– Que des mesures des polluants, NOx, PM10 et 2,5 soient faites aux embouchures des tunnels
particulièrement coté est, comme cela avait été prévu.
– Que Toulon honore son appartenance au club des villes cyclables et rehausse son objectif de
déplacements à vélo.
– Que Toulon adhère à la charte des villes respirables.
– Que les Toulonnais aient à disposition des cartothèques montrant la qualité de l’air par
quartiers.
– Que des stations de recharge électrique rapides et publiques soient installées.
– Que les PDE, PDA, PDES soient connus plus en détails.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le préfet, l’expression de nos respectueuses salutations,

Responsable commission environnement TVD
Pour information : DREAL, Elodie PODDA
Préfecture : Laurence THOINET/ BEDD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *