2e conférence régionale de la qualité de l’air, 18 septembre 2019 , préfecture de Marseille

,

Que retenir de cette 2e conférence tenue en présence du préfet de région, Pierre DARTOUT (arrivé en fin de matinée).

Que retenir de nouveau concernant le secteur « Déplacements et Transports » ?

Interventions officielles :

  • DREAL : Corinne TOURASSE, directrice régionale confirme la baisse du taux de soufre dans le fuel ou combustible des bateaux à 0,1% pour 2020.
  • Et nous relate l’essai de circulation alternée à Marseille lors des pics de pollution de juin et juillet. Essai plus ou moins raté, ne donnant lieu à aucun résultat sur l’efficacité des mesures.
  • ARS, Olivier COULON rappelle les chiffres connus et habituels des 3000  décès prématurés pouvant être évités en PACA si la qualité de l’air était respectée par rapport aux normes OMS. Il rappelle l’action menée pour les modalités actives.
  • ATMOSUD, Dominique ROBIN, nous fait part d’une expérimentation en cours pour la L2, à Marseille, soit des microcapteurs posés, mesurant les NOx et les PUF (particules Ultrafines) afin de déclencher une ventilation des tunnels avec filtration de l’air en cas de niveau de pollution trop élevé. Il rappelle que ce genre de ventilation coûte cher ! Et ne se fait nulle part pour l’instant.
  • ADEME, yves Le TRIONNAIRE, évoque la gestion des véhicules techniques et mentionne que le taux de renouvellement des grosses flottes en véhicules propres est très insuffisant pour les 3 métropoles de PACA.
  • Le rapport de l’ANSES rappelle qu’en 2025, les objectifs de santé ne seront pas atteints au rythme des actions actuelles.
  • Commission enseignement supérieur de l’environnement, à Nice, Véronique PAQUIS se félicite de la politique incitative de transport en commun avec le succès du TRAM et les nouveaux projets en cours.

Pour les entreprises innovantes, notons :

  • Vauclus’Elect qui va doter ce département de stations de recharges rapides pour les voitures.
  • Corsica Linéa qui va équiper ses cheminées de scrubbers pour limiter les dégagements de NOx et de SO2.
  • La Méridionale a équipé d’un raccordement électrique à quai 3 navires, et d’un filtre à particules un autre navire ; et remarque qu’il manque la haute tension au port de Toulon pour brancher un navire à quai.
  • Corsica Linéa : Raccordement électrique à quai d’un premier navire en septembre 2019, et équipement des 4 navires en scrubbers : lavage de fumées avec un produit bio …

Le préfet conclut la conférence en se félicitant de faire signer une charte de bonne conduite par les différents acteurs et collectivités (Sans les associations !)

Il répète que la qualité de l’air est un sujet essentiel, qu’il faut être pro-actif ! et qu’il est très favorable au train !

Questions et interventions de la salle :

  • FNE13, Richard HARDOIN : Souhait que le tissu associatif, soit mieux reconnu et écouté.
  • L’Air et moi, Victor-Hugo ESPINOSA : Nécessité de mieux former la population, et surtout les jeunes.
  • , Vincente CHASTEL : demande pourquoi, un réseau de recharge rapide n’est toujours pas installé entre Marseille et Nice pour favoriser les déplacements plus propres en voiture électrique et souligne qu’aujourd’hui les gens devant abandonner les véhicules diesels ne savent plus quelle motorisation choisir ?

De plus pour réellement influer sur la qualité de l’air, elle demande que des mesures d’envergure soient prises : porter à 20% les objectifs de part modale du vélo, comme à Strasbourg ou Bordeaux et réduire de moitié la part de la voiture en ville.

  • Et Toulon Var Déplacements, Maurice FRANCESCHI, s’étonne à nouveau de l’absence de tramway à Toulon.
  • Pôle régional santé : Appel à la responsabilité des élus pour mieux protéger dès maintenant les populations les plus exposées, indépendamment des actions à moyen et long terme.
  • Métropole Toulon Méditerranée, Gilles VINCENT : que l’État continue à accompagner la rénovation thermique des logements.
  • FNE 83, Michel PIERRE : A terre, demande d’installation de stations publiques (Pizzorno, Bonifay et réseau Mistral en seront équipées) de distribution de gaz-biogaz pour pérenniser les moteurs thermiques. En mer, généraliser l’utilisation du fuel marin à 0,1% de soufre dans les eaux territoriales. Le vice-président de TPM est « pour une fois d’accord avec les associations ».
  • Environnement Golfe de Fos, Daniel MOUTTET : N’autorisons plus des implantations logistiques qui génèrent la circulation de 500 camions par jour et n’utilisent pas la voie ferrée. Le préfet lui a accordé un RV pour éclaircir cette question urgente.
  • FNE PACA, Gilles MARCEL : Promouvoir le train, le vélo, l’accès aux gares et leurs transports embarqués.

Observations de TVD :

Cette conférence a le mérite de s’être tenue mais est bien décevante dans son contenu.

Seul le secteur maritime semble évoluer vers un diesel plus propre mais la réglementation n’est pas assez sévère.

Le secteur routier est dans l’impasse, après les normes euro 5 et 6. Remplacer le diesel ne suffit pas. Les nouvelles motorisations sont mal étudiées et l’électrique mal soutenue.

-Le problème des transports de marchandises reste entier. Les camions de gros tonnage sont au diesel ; l’électrique sera à la marge. Les agrocarburants sont eux-mêmes polluants en NOx en particulier.

-Le fret par rail est à peine évoqué, aucun représentant SNCF n’est présent. Seul le préfet se dit »pro-train ».

-Les mobilités actives qui ont partout le vent en poupe sont le parent pauvre. Les collectivités sont fières de leurs indemnités à l’achat d’un VAE … Mais ça ne va pas plus loin. Aucun représentant de Conseil départemental ou métropolitain n’est venu faire part de projets d’infrastructures cyclables indispensables pour augmenter la part modale du vélo de façon conséquente.

Vincente Chastel, rapporteuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *